Francis Perrin

D.O.B: Oct 10, 1947 |

14Credit Score

Ses parents, tous deux techniciens du cinéma, ont notamment fait partie de léquipe technique de tournage des films de Sacha Guitry. Il est engagé à la Comédie-Française en 1972.

Biography

Ses parents, tous deux techniciens du cinéma, ont notamment fait partie de léquipe technique de tournage des films de Sacha Guitry. Il est engagé à la Comédie-Française en 1972. Débute alors une riche carrière de comédien, où il interprète de nombreuses fois le répertoire de Molière : Le Malade imaginaire, Le Bourgeois gentilhomme, Les Femmes savantes, Les Fourberies de Scapin... Il interprète également les œuvres de Georges Feydeau, Eugène Labiche, Jules Romains, Marcel Pagnol… Il ne quittera plus les scènes de théâtre. Le cinéma commence également à faire appel à lui pour des seconds rôles. On le remarque en petit ami dIsabelle Adjani dans La Gifle de Claude Pinoteau, puis chez Claude Lelouch etPhilippe de Broca. La télé lui rend en 1980 un grand hommage avec le téléfilm Antenne à Francis Perrin, où il a joue dans trois films sketches aux côté de Claude Jade plusiers rôles comme Perdican, Pierrot et Jean de la lune. En 1981, il tient la vedette du film Le Roi des cons de Claude Confortès. Il crée peu à peu un personnage attachant qui rencontre un grand succès dans la première moitié des années 1980 : il réalise Tête à claques, Le Joli cœur puis Ça narrive quà moi. Il a coécrit et joué dans Le Débutant le rôle de « François Veber » et dans Ça narrive quà moi le rôle de « François Pépin » (en référence au réalisateur Francis Veber qui utilisait à cette époque le nom de « François Perrin » dans plusieurs de ses films). Dès la fin des années 1980, il se consacre essentiellement à sa carrière au théâtre. On le revoit tout de même dans plusieurs téléfilms et en père dAudrey Tautou dans Thérèse Desqueyroux, dernier film de Claude Miller.